Les Nuits de l'Alligator : retour sur l'édition 2017

Les Nuits de l'Alligator : retour sur l'édition 2017

Les Nuits de l'Alligator : retour sur l'édition 2017

Festival ennemi du solo sirupeux, ami de la transe et des alcools de contrebande : les ingrédients restent les mêmes, mais la recette change.
Les nuits de l’alligator, c’est le son de l’Amérique.

« Les nuits de l’alligator rappelle qu’avoir le blues est un état d’esprit, qu’être rock est une religion - païenne évidemment - et que le grive doit faire suer! »
Marc Zisman, Télérama

« Le blues est mort? Eh bien non. Depuis plus de dix ans, les Nuits de l’Alligator nous prouvent le contraire. Il a fallu pour cela se promener dans les marges. Les organisateurs ont eu la merveilleuse idée de présenter des bluesmen iconoclastes, agressifs, mordants, en un mot punk, dont la chaleur brûle les murs noirs de la Maroquinerie »
NC, A Nous Paris
Les Nuits de l'Alligator : retour sur l'édition 2017