Salles

Nos salles de spectacle

La Maroquinerie
Reprise en 2003 par le Jardin Imparfait, la Maroquinerie est depuis près de 15 ans la salle de toutes les musiques indés sur Paris. Disposant d’un restaurant salué par les gastronomes et d’une terrasse à ciel ouvert où il fait bon commencer la soirée, la Maroquinerie est un lieu de vie, d’échange et de convivialité. La salle, d’une capacité de 495 personnes, est disposée en arc de cercle sur plusieurs niveaux, ce qui permet une expérience musicale au plus près des artistes, une immersion totale dans leurs univers.

La programmation musicale est assurée par Xavier Decleire.

Les Trois Baudets
Les Trois Baudets ont été créés en 1947 par Jacques Canetti. Pour combler l’absence de salles parisiennes où les jeunes artistes, le plus souvent inconnus, pourraient facilement se produire devant un public, Canetti donne aux artistes le temps de devenir, tout en leur permettant de vivre de leur métier et de se perfectionner chaque soir devant un public curieux et exigeant. C’est là que naît une nouvelle génération de chanteurs, celles des auteurs-compositeurs-interprètes. C’est dans cette salle que plus d'une centaine d’artistes vont démarrer leur prodigieuse carrière de scène et de disques.

70 ans après sa création, la nécessité de retrouver une pépinière de talents, de se rapprocher du concept initial, de son histoire, a mené la Ville de Paris à réhabiliter ce lieu de découverte historique, en confiant la gérance à Olivier Poubelle aux côtés d'Alice Vivier (La Loge).

Le Théâtre des Bouffes du Nord
Salle de légende où la patine des murs témoigne de la mémoire des moments d’exception dont elle a été l’endroit, le Théâtre des Bouffes du Nord est habité depuis l’origine par des comédiens et des musiciens venus du monde entier. Construit en 1876, il renaît en 1974 sous la direction de Peter Brook et Micheline Rozan. Au fil des saisons, le public est invité à découvrir comme autant de spectacles, les mariages amoureux entre musique, théâtre et opéra. Toutes les musiques - classique, jazz, musiques actuelles - se disputent l’affiche de la saison de concerts.

Le Théâtre est co-dirigé par Olivier Mantei (Opéra Comique) et Olivier Poubelle depuis 2010.

Le Bataclan
À l'origine dénommé Le Grand Café Chinois-Théâtre Ba-ta-clan, son premier nom faisait référence à Ba-ta-clan, une opérette d'Offenbach. Avec l'abandon des traits d'union, son nom est revenu au mot original bataclan, évoquant un joyeux vacarme ou remue-ménage. Le Bataclan retrouve sa vocation de salle de spectacle en 1983. Plutôt rock'n'roll, il sera un haut-lieu du post-punk. Sa façade a retrouvé en 2006 les couleurs originales qu'elle avait perdues depuis bien longtemps, même si le toit en pagode n'existe plus. Le Bataclan se caractérise aujourd'hui par une activité éclectique laissant place aux spectacles, café-théâtre, discothèque, mais surtout aux concerts (et occasionnellement comme salle d'exposition). Il a accueilli sur scène ou comme simples spectateurs de grands noms de la musique, de la chanson et de la comédie, du Velvet Underground à Stromae, en passant par Roxy Music, les Stray Cats, The Police, Prince ou The Cure, etc.

Le Bataclan est co-dirigé par Jules Frutos (Alias Productions) et Olivier Poubelle, en association avec Lagardère.

Le Radiant-Bellevue
Les saisons culturelles se succèdent et ne se ressemblent pas. Le Radiant-Bellevue propose une programmation exigeante à dimension populaire, qui marque sa différence par la volonté d’aller chercher la diversité de la création dans tous les domaines porteurs de vitalité, avec des artistes et des spectacles à notoriété nationale et internationale qui coexistent avec des talents en devenir. Cela donne à ce lieu un esprit d’ouverture et de décloisonnement singulier à travers sa pluralité et sa mixité culturelle. Le spectacle vivant est ainsi fait, c’est pour cela qu’on l’aime ! Le théâtre, la danse, la musique, la chanson, le cirque, l’humour, sont la toile de fond des programmations du Radiant-Bellevue. Un voyage exigeant, sonore, visuel, contemporain et singulier au cœur d’une culture populaire et festive. On n’a jamais tort de vouloir vivre intensément !

La direction est assurée par Victor Bosch.